Retour au Digit'Blog
Article
26 novembre 2020

La wishlist de Noël « spéciale jeux » de Digit’owl

Découvrez notre sélection d’idées cadeaux de Noël pour les enfants ! Nous avons déniché des livres astucieux pour aborder divers sujets : les écrans, les robots, la technologie… On vous propose aujourd’hui une sélection de jeux tout aussi originale pour appréhender l’univers de la tech’ en s’amusant. Suivez le guide !

Cliquez sur la partie qui vous intéresse pour y accéder plus rapidement :

Les jeux de Tangram chez Oxybul

Pour qui ? Les enfants dès 3 ans

Pourquoi on l’aime ? C’est un joli jeu, avec des formes et des couleurs, idéal pour les petits. Le but ? Reproduire des images avec 7 pièces et en inventer. La légende de ce jeu est merveilleuse. Elle raconte qu’il y a 1000 ans, en Chine, un homme a fait tomber un carreau qui s’est brisé en 7 morceaux. Quand il a voulu le reconstituer, il s’est aperçu qu’avec seulement 7 pièces, il existait une multitude de possibilités.

Le lien avec la tech’ ? Le parallèle avec le code est évident ;-) Avec quelques concepts clés (la boucle, la fonction, la variable…) on peut programmer une infinité de choses. Avec un tangram, les enfants développent leur concentration, leur réflexion, leur créativité, leur mémoire visuelle, leur orientation & structuration spatiale : toutes les compétences nécessaires en programmation. C’est une formidable base pour développer l’esprit logique des petits codeurs en herbe :-)

Le jeu musicode de Nathan

Pour qui ? Les enfants dès 4 ans

Pourquoi on l’aime ? Parce que faire de la musique pour apprendre à coder est une approche géniale ! Les enfants apprennent à coder une formule sonore à l’aide de représentations graphiques et de musicogrammes. Ils réalisent des suites de sons et de rythmes simples avec des instruments, leurs corps, des objets et les traduisent en image, en code.

Le lien avec la tech’ ? La musique et la programmation ont beaucoup de similitudes. Les deux sont un langage. La musique a un vocabulaire de notes, une grammaire de mesures et de tempo par exemple. Comme le code, la musique permet de créer beaucoup de choses. Le parallèle est très intéressant. On part d’une activité sensorielle, concrète, qu’on lie à la musique et à des activités préliminaires de programmation. C’est vraiment une approche différente.

Pixelogique chez Natures et Découvertes

Pour qui ? Les enfants à partir de 5 ans

Pourquoi on l’aime ? C’est un jeu de manipulation en bois dont le but est de reproduire une image codée avec des cubes de couleurs sur une « tablette », elle aussi en bois. Les enfants s’amusent à découvrir le dessin qui va apparaître en suivant le code couleur. C’est un jeu génial pour réaliser ses premiers « pixel art », en vrai, ni sur écran, ni en réalisant un coloriage. Cerise sur le gâteau : il comporte différents niveaux, il est donc évolutif.

Le lien avec la tech’ ? Il développe des compétences d’observation et de créativité autour du code et des images numériques. En jouant, les enfants travaillent le pixel et le langage binaire. Au départ, le petit débute avec une activité de repérage dans l’espace. Puis, il poursuit avec des symboles chiffrés correspondant à une couleur. Plus tard, il peut s’adonner à une activité de codage plus poussée. Avec ce jeu, les enfants  comprennent vraiment le principe des images matricielles et s’initient à la logique du code.

Dans le même ordre d’idée, il existe des Coogam, en bois, qui introduisent d’autres formes géométriques que le carré.

Jeu de parcours en 3D chez Natures et Découvertes

Pour qui ? Les enfants à partir de 6 ans

Pourquoi on l’aime ? C’est un joli jeu en bois également. Il comporte des cubes de constructions, des billes, des cartes à jouer. Le but ? Suivre les instructions d’un parcours et le construire en 3D pour que la bille entre par un point A et ressorte par un point B. Attention, les méninges vont chauffer !

Le petit + : on peut aussi créer le parcours à plat grâce au couvercle spécialement pensé pour cela.

Le lien avec la tech’ ? Il faut visualiser en 3D, réaliser des constructions en suivant des instructions sous forme de code. De plus, on utilise des blocs de couleur qui répondent chacun à une fonction spécifique. Les enfants doivent utiliser une démarche scientifique d’essais/erreurs pour relever des défis. Si la bille ne ressort pas, c’est qu’il y a un bug ! Il faut donc le corriger pour trouver ce qui ne va pas. Heureusement, il y a la réponse au dos des fiches. Une astuce qui permet à l’enfant de s’auto-corriger et de ne pas rester bloqué.

Le robot Cubetto

Pour qui ? Les enfants à partir de 5/6 ans

Pourquoi on l’aime ? Parce que c’est la réunion de deux mondes: l’aspect traditionnel du jouet en bois et l’approche novatrice de la programmation pour enfants. Les petits s’amusent à programmer les déplacements de leur robot tout mignon sur un tapis géant rempli de beaux dessins.

Le lien avec la tech’ ? Il permet d’aborder la logique qui se cache derrière la programmation par l’affect, le jeu, l’imaginaire. Il prépare à la notion de séquençage et initie à l’une des pierres angulaires de la programmation : les fonctions. Dans nos ateliers Digit’owl, on s’aperçoit que les enfants qui ont appris ces bases clés avec Cubetto parviennent beaucoup plus facilement à les mettre en pratique sur écran. C’est l’approche Montessori qui prouve encore une fois que lorsque les enfants « font » avec leurs mains, ils intègrent beaucoup plus aisément les concepts.

Chez Digit’Owl, c’est tous les jours Noël ;) C’est la raison pour laquelle on vous offre des centaines de contenus de qualité. Des ressources ludiques de la maternelle au collège, pour découvrir la tech’ en s’amusant.

>> Téléchargez nos cahiers d’activités sans plus attendre !