Retour au Digit'Blog
Article
Le 16 avril

Apprendre à décomposer le nombre 10 : 4 activités en GS et CP

Décomposer le nombre 10 est un incontournable du CP, même si on amorce déjà bien le sujet dès la GS. Pour que vos élèves retiennent facilement « tout ce qui fait 10 », voici 4 idées d’activités pour des séquences mathématiques ludiques !

 

L’apprentissage de la décomposition du nombre est une étape clef dans les mathématiques. Certains attribuent même la mauvaise place des petits Français en mathématiques dans le classement Timss à cela. Les élèves ont appris à compter mais pas à dénombrer. Pour relever le niveau des mathématiques, il faut manipuler, jouer, rendre les maths ludiques et concrètes dans vos séquences. Elodie Vercruysse, professeure des écoles, l’a bien compris. Elle utilise des jeux pour aider les élèves de CP à décomposer le nombre 10 et à connaître toutes ses décompositions. 

 

Le jeu du gobelet, encore appelé jeu du saladier


 

 

Un jeu très simple qui va permettre aux élèves de faire des mathématiques sans en avoir l’air. Le principe ? Prendre 5 jetons, en cacher sous un gobelet et demander à un élève combien de jetons sont cachés.

La quantité de jetons peut varier au fur et à mesure de l’année pour aller jusque 10. Vous pouvez aller jusque 5 avec les GS et aller un peu plus loin par la suite en CP.

Peu à peu les élèves connaissent toutes les décompositions de 10. « Si je vois 4 jetons sur la table, c’est qu’il y en a 6 sous le gobelet ». Ils acquièrent alors tous les compléments à 10 de façon ludique. Résultat : quand ils feront du calcul mental, ce sera beaucoup plus facile !

 

Le jeu du Lucky Luke

Un jeu de rapidité que les élèves de GS et CP aiment beaucoup. Les mains derrière le dos, ils doivent dégainer le plus vite possible le nombre de doigts demandés par l’enseignant.e.

Ils découvrent ainsi que le chiffre 3 peut être fait avec une main, mais également avec deux mains en montrant 1 doigt d’un côté et 2 doigts de l’autre.

Vous pouvez ainsi travailler sur la décomposition des nombres !


 

 

Source : https://lejournaldunemaitresse.fr/cartes-decompositions-de-3-avec-les-doigts/

 

Les comptines

 

 

Elodie aime beaucoup relier ces jeux avec des comptines comme :

 « Voici ma main, elle a 5 doigts, en voici 2 en voilà 3, voici ma main en voici 4 et un tout droit. »

 

Une autre comptine qui peut être étudiée en GS ou début de CP. Elle est intéressante à aborder car vous pouvez la travailler sous une approche pluridisciplinaire : français, art, mathématiques…

 

Il s’agit du Monstre gentil :

LE MONSTRE GENTIL

Un gros poil sur le nez

Et deux yeux tout carrés

Trois dents bien devant

Quatre bras très grands

Cinq cheveux sur la tête

Et six oreillettes

Sept boutons au menton

Et huit au veston

Neuf pièces d’un côté

Et dix de l’autre côté

C’est le monstre gentil 

Qui a peur des souris.

 

Les enfants peuvent dessiner le monstre et ainsi dénombrer tous les éléments. Vous pouvez aussi diffuser une image avec un rétroprojecteur et dénombrer tous les éléments du monstre gentil, en classe entière, comme le fait cette maitresse.

 

Le jeu du pouilleux


 

Un autre classique qu’Elodie aime bien. Vous vous en souvenez ? Ce jeu de cartes où il faut absolument se débarrasser du valet de pique ! Vous pouvez vous en inspirer pour faire des compléments à 10. Prévoyez un jeu de cartes avec les chiffres uniquement et une vingtaine de complément. Soit vous définissez quelle carte sera le « pouilleux » dès le départ, soit vous le décidez « en secret » et ne le dévoilez aux élèves qu’à la fin. Suspens garanti !

Comment jouer ? C’est très simple ! Un joueur pose par exemple la carte « 3 », et les autres doivent compléter jusque « 10 ». Les mathématiques, c’est ludique !

 

Tous ces exercices permettent de connaître par cœur la décomposition du nombre 10 qui est essentielle pour la suite. Lorsque les enfants aborderont des plus grands nombres, feront de grandes opérations, la notion de dizaine sera présente. S’ils l’ont bien comprise petit, ce sera beaucoup plus facile pour eux par la suite.